September 22, 2014

Polo & Pan a vu le jour en 2012 suite à la rencontre entre Paul Armand-Delille et Alex Grynszpan derrière les platines du Baron. Fervents adeptes des grands écarts musicaux, de la fusion des genres, et des édits bien sentis, c’est dans le studio de Paul à La SIRA que le duo compose et produit. À l’occasion de la sortie de leur premier EP: Dorothy chez Hamburger Records et Ekler’o’shock, MAD les a rencontré pour en savoir plus sur leur duo.


Parlez-nous de Dorothy!

PAN: Sur l’EP, on retrouve une variété large de sonorités assez représentative de notre travail de DJ selector au Baron pour Paul autant que pour moi avec Radiooooo. Un track comme Coeur d’Artichaud avec son corps de bodyguard et son côté Vanessa Paradis à l’école des fans est très représentatif du décalage entre la forme et le fond auquel on aspire. Ca fait penser aux tracks ‘radio’ qu’on écoutait dans les 90′s avec aussi un petit côté Tellier ou Daho.

Pour Dorothy, le texte et l’histoire ont été amenés par Paul on s’en est tous emparé, tout le monde a écrit du texte… Notre musique est associée à des images. J’ai toujours voulu faire mes propres clips et j’ai toujours conçu la musique par l’image. On est tous les deux passionés de musique de film, fans absolus de Ennio Morricone ou François de Roubaix.

POLO: Grace à ma mère j’ai formé beaucoup de mes références psyché et pop: Dorothy vient du Magicien d’Oz et de Darkside of the Rainbow. Du côté de l’image on à été bien servis par David Tomaszewski qui à fait un travail dingue et magnifique sur le clip technicolor de Dorothy! D’ailleurs on nous voit dans le clip avec nos alter-ego : Tom Sawyer pour moi qui me rappelle mon enfance dans une ferme en Normandie, mon côté américain et Peter Pan pour Alex dont les deux parents sont psy!


Quand êtes-vous devenus Polo & Pan?

POLO: Notre vraie rencontre c’est Rivolta, le premier morceau sur lequel on a travaillé ensemble. Moi qui produit beaucoup j’avais perdu l’habitude de faire écouter mes morceaux, j’en avais trop et Alex a réussi à exposer notre travail, à nous relier à un réseau. Quand on faisait écouter nos maquettes aux gens ils aimaient bien, ils réagissaient! À travers le bouche à oreille on s’est vite rendu compte que notre union fonctionnait!

PAN: On pensait juste faire des morceaux ensemble sans forcément concrétiser ça autour d’un groupe mais on s’est vite rendu compte qu’on avait un passé, des gouts et des intentions de production communes. Polo & Pan est la fusion de nos deux entités, au sein de nos morceaux tu retrouve nos deux univers, un vrai duo!


Parlez-nous de vos influences? D’ou vient Polo & Pan?

PAN: Notre tronc commun, c’est l’univers de l’enfance, les souvenirs, le rêve, la fantaisie, les Disney, on veut cultiver ça. On à trop d’influences diverses pour avoir une seule ligne de conduite, on aime le métissage: disco, rap, musique de films, pépites de la chanson française… Beaucoup de mémoire – beaucoup d’imagination – on fait de la musique électronique sauf qu’à chaque morceaux c’est un fantasme différent qu’on explore. Notre style c’est le Space-Jungle, un univers touffu, florissant mais posé dans le vide inter-sidéral!

POLO: On trouve que le milieu musical se veut trop sérieux, sans sourires… Nous on a des influences saines, on est pas dans un truc vicieux, nos productions sont toujours basées sur une nostalgie positive. On préfère parler de choses merveilleuses, rester naïfs et enfantins. Disney c’est une influence visuelle aussi, la poésie des moments oubliés de l’enfance. C’est pas parce qu’on est des adultes qu’on doit arrêter de rêver…


Votre temps au studio?

PAN: On à passé beaucoup de temps à La SIRA! En général une trentaine d’heures par morceau. C’est un endroit qui m’a permis de m’exprimer sans contraintes. Un lieu un peu magique qui laisse de la place à la rêverie… Paul à d’ailleurs un espèce de magasin de jouets dans son studio! Tel Gepetto dans Pinnochio il à tout son matos dans son petit laboratoire et un niveau technique de production assez bluffant. Il est capable d’amener à conclusion, il arrive à finir!

POLO: Dans Polo & Pan on a chacun notre fonction, on est très complémentaires, Alex m’à amené tout un univers, peuplé de références, et toute sa dextérité dans l’utilisation de différents instruments, il m’a aidé à simplifier, aller vers l’essence. Alex est un être relié au groove, à l’énergie, qui rend les morceaux plus efficaces, plus lisibles. Polo & Pan à été une thérapie musicale pour nous, face aux agressions de la vie, on est dans une fuite artistique qui nous inspire, qui nous soigne.


Les Jupes qu’on retrouve sur plusieurs des titres de l’EP?

Polo & Pan: On a trouvé des filles qui incarnent la dualité! Marguerite Bartherotte et Victoria Lafaurie, les Jupes, sont en osmose totale! Elles ont beaucoup apporté au projet, on a pas trop contrôlé, elles travaillent comme nous avec leur intuition. On a laissé les micros ouverts et on s’est dit qu’on laisserait place à la magie et aux accidents heureux.


La suite?

Polo & Pan: L’EP Dorothy est sorti le 22 Septembre chez Hamburger Records et Ekler’o’shock, la release party se fera au NUBA le 26 Septembre! On à pas mal de dates de prévues, en Belgique, à Paris, on va aussi jouer au Mexique au festival Tropico à Acapulco! On à des remix et des belles collaborations à venir mais il est encore un peu tôt pour en parler. On est super fiers car Rivolta est sur la bande originale du film Eden de Mia Hansen Love sur la French Touch qui sort le 19 Novembre prochain!


Un mot pour la fin?

Aimez vous les uns les autres bordel! Et n’oubliez pas la tendresse!


Dorothy de Polo & Pan (Hamburger/Ekler’o’shock, 2014)  est disponible sur iTunes.