October 17, 2013

Après des études au Fresnoy – Studio national des arts contemporains, Laurent Pernot s’engage dans une série de voyages et de résidences à l’étranger, notamment au Japon, en Corée, en Chine, en Allemagne, en Norvège, au Canada ou en Italie. Globe trotteur invétéré, Laurent s’avère être aussi un boulimique de travail qui ne s’arrête jamais de produire et ce pour notre plus grand plaisir. Depuis quelques semaines, ce dernier s’est délesté de sa bougeotte incessante pour installer son atelier en plein cœur de la SIRA. Laurent est représenté à Paris par la Galerie Odile Ouizeman. Rencontre.


Quel est ton premier souvenir de créativité?

C’est très ancien. J’avais six ans peut-être, je cassais au marteau ma collection de petites voitures.

Quelle œuvre a été pour toi la plus difficile à réaliser?

Probablement mon premier court-métrage tourné en 16mm au Fresnoy. C’est un film de dix minutes qui m’a demandé neuf mois de travail ainsi que beaucoup de recherches documentaires.

Sur quelle œuvre travailles-tu en ce moment, peux-tu nous l’expliquer?

Je travaille toujours sur plusieurs choses à la fois. Il y a par exemple divers objets et végétaux saisis dans la glace, une série de bronzes, un bas-relief qui sera inauguré très prochainement à Saint-Malo, des commandes publiques, une installation lumineuse in situ, une résidence de production, et bien d’autres choses.

Si tu devais expliquer ton art à un enfant, qu’est-ce que tu lui dirais?

Que j’essaie de réaliser et partager des obsessions, comme un chercheur ou un inventeur dans son laboratoire. Que le monde est une source inépuisable d’aventures et que l’art est un terrain de jeu sans limites.

Quels sont tes sujets de prédilection?

Le temps, l’invisible, le vivant, l’enfance.

Qu’est-ce que va t’apporter ta résidence à la SIRA?

Je dispose d’un atelier qui correspond mieux à ma pratique aujourd’hui, cela influencera certainement ma façon de travailler. Et je pense que la SIRA ne tardera pas à compter parmi les centres de créations les plus emblématiques de Paris et sa région, grâce à sa situation, à ses ambitions et à la transdisciplinarité qu’elle propose.

Quelle est ton actu à venir?

Très prochainement, une exposition à Belgrade, une participation à la YIA Art Fair avec la galerie Odile Ouizeman, d’autres expositions à Nantes (“De leur temps”), à Aix-en-Provence (“Chroniques des mondes possibles”), à Bourg-en-Bresse (“Beyond my dreams”), à Wuhan en Chine, à Fès au Maroc. Trois inaugurations d’œuvres pérennes sont également à venir jusqu’à Décembre. Je présenterai enfin une nouvelle série à l’occasion de Paris Photo, et travaille sur deux projets de résidences in situ.

Ton top 5 du moment?

-Simone de Beauvoir

-La Thaïlande, où je projette d’investir régulièrement un espace de production.

-Le tango

-Le boson de Higgs et le programme Discovery sur Mars

-Le piano

 

Découvrez le travail de Laurent sur http://www.laurentpernot.net/